BARNES - Découvrir les villes du futur

BARNES et Warburg Realty présentent une étude conjointe, en partenariat avec Wealth-X: «Le Mondial de l’immobilier de prestige, tendances 2017 et perspectives».

Quel est l’objectif de cette étude ?

Georges Kiener - Directeur général BARNES Swiss Licensing

Son objectif est de mieux connaître les motivations et les attentes de nos clients fortunés à travers le monde afin de pouvoir mieux les servir. Elle permet d'identifier les tendances du marché et les évolutions de comportement.

L'étude permet également de découvrir les villes du futur et les nouveaux lieux recherchés, car c'est dans ces endroits que BARNES veut être présent pour sa clientèle internationale.

Quels sont les principaux enseignements de l’édition 2017 ?

L'édition 2017 confirme que le positionnement de BARNES par rapport à une clientèle fortunée mobile internationalement avec des besoins de conseils et de suivi sur plusieurs villes et sur plusieurs pays est le bon.

Elle confirme aussi qu'une acquisition immobilière fait toujours intervenir le coeur et la raison. Le choix dépend de la combinaison de trois approches: pratique (travail, éducation, transports), financière (préservation des actifs et rentabilité) et émotionnelle (lieu unique, emplacement, histoire, vue).

Investir dans plusieurs pays est devenu un principe de base et est rendu possible par l'amélioration des moyens de transport, la révolution technologique et l'évolution du monde du travail.

Dans quelle mesure la clientèle des HNWI est-elle votre clientèle cible sur le marché Suisse ?

BARNES est spécialiste du marché immobilier haut de gamme. Nous avons donc par définition une clientèle fortunée.

La Suisse est un pays où la qualité de vie est particulièrement élevée, où la formation et l'éducation sont de très grande qualité, où la situation financière est saine et où la sécurité est assurée. La Suisse est donc un pays ou une destination très attractive pour les HNWI.

Les marchés internationaux communiquent entre eux, les acheteurs dans un pays étant bien souvent les vendeurs dans un autre. Cela s’applique-t-il au marché Suisse ? 

Comme dans beaucoup d'autres endroits, nous voyons bien l'importance en Suisse d'une approche internationale globale. La synergie entre nos bureaux permet de proposer à nos clients un service de qualité et cohérent.

C'est un propriétaire à Genève qui peut avoir une maison à vendre à Miami ou à Londres. Ou un propriétaire à Bordeaux cherche à Vevey ou Lausanne... Dans tous ces cas, le premier bureau BARNES de contact va travailler avec son collègue local pour servir le client.

Quelle est votre analyse du marché Suisse romande du haut de gamme en ce printemps 2017 ?

Grégory Marchand - Directeur général BARNES Suisse romande

Par rapport à 2016 et aux années précédentes, le marché du luxe s’est stabilisé. Les corrections de prix nécessaires ont eu lieu, la situation est maintenant claire.

Nous notons une demande toujours présente entre CHF 5 et 15 millions, notamment de la part d’une clientèle étrangère déjà établie en Suisse.

Au-delà de 15 millions le marché est plus calme, mais nous avons par exemple conclu fin avril une transaction de CHF 30 millions sur la Riviera ! Quant à la clientèle suisse, elle est globalement présente sur des prix inférieurs à 10 millions.

© Helvetissimmo - publié sur Barnes Suisse le 28/06/2017

Retrouvez cet article dans son intégralité en cliquant sur le lien suivant :
http://www.lux-residence.com/fr/immobilier-prestige/abonnement-helvetissimm...