Le prix de la tranquillité

DYNAMIQUE MAIS TRÈS COMPÉTITIF, L'IMMOBILIER DE LUXE EST ÉGALEMENT DEVENU L'EXPRESSION D'UN CERTAIN STYLE DE VIE EXPRIMÉ NOTAMMENT PAR UNE PRÉDILECTION POUR LA VUE, LES GRANDS VOLUMES ET LE SOIN DES DÉTAILS, COMME L'EXPLIQUE GRÉGORY MARCHAND, DIRECTEUR GÉNÉRAL BARNES SUISSE ROMANDE.

Vous êtes spécialisé dans l'immobilier de luxe. Quelle en est votre définition au-delà du simple critère de prix?

L'immobilier de luxe est avant tout lié à la notion d'espace. Dans l'immobilier de prestige, les biens classés comme luxueux le sont car ils se distinguent précisément par leurs volumes hors normes. L'immobilier de luxe est aussi une question de vue et de points de vue. De vue lorsqu'il s'agit de trouver le terrain ou le bien qui auront ce panorama unique, cette perspective parfaite si recherchée par nos clients. De points de vue en ce sens que chaque désir est unique, propre à la subjectivité, aux attentes et aux envies de chaque acheteur sur ce marché si exigeant. Enfin, pour moi, l'immobilier de luxe se définit par sa perfectibilité, visible à chaque niveau : aux finitions, à l'équilibre entre bâti et environnement, au cadre de vie, aux services, à la qualité des matériaux choisis, à la localisation...

Le marché de l'immobilier de prestige est connu pour être particulièrement compétitif au regard du nombre limité de biens d'exception et de potentiels acquéreurs. BARNES Suisse tire son épingle du jeu en affichant de très bons résultats pour l'année 2017. Quel est votre secret?

Avant d'évoquer ce qui fait notre force, je parlerai des conditions structurelles qui participent à une certaine 'détente' du marché et ouvrent des possibilités. Depuis quelques années, le marché subit une correction, qui était nécessaire, et qui a comme conséquence positive une plus grande adéquation entre les valeurs affichées en des biens et les prix attendus par les acheteurs. Cette rencontre plus 'fluide' entre offre et demande est un win-win tant du côté des vendeurs, qui arrivent à opérer des ventes, que du côtés des acheteurs qui font l'acquisition de biens à des prix correspondant à leurs attentes.

Grâce à ce relatif équilibre, nous pouvons davantage nous concentrer sur la qualité des biens, en recherchant notamment toujours plus de prestige et d’exceptionnalité, ce qui est essentiel à la vitalité – et même à la viabilité – d’un secteur comme le nôtre ! Corollairement à cette correction du marché, nous faisons face à une nouvelle typologie d’acheteurs. Cette clientèle est plus jeune et a davantage le profil d’entrepreneur. Elle souhaite s’installer en Suisse pour y vivre et travailler. La Suisse est une destination forte grâce à sa qualité de vie, sa sécurité et sa stabilité qui sont de très gros atouts. Cette nouvelle donne joue aussi un rôle dans notre croissance.

Et quels sont maintenant vos atouts?

Afin de continuer à être compétitif, la clef réside, selon moi, dans une connaissance encore plus pointue des zones sur lesquelles nous sommes présents, et dans une proximité toujours plus grande avec une clientèle réputée pour son exigence.

Pour cela, il s’agit de comprendre les particularités de l’immobilier de luxe, qui intègre certes des tendances visibles au niveau national, mais qui est avant tout local. D’une région à une autre, d’une ville à une autre, voire parfois d’un village à un autre, le marché peut présenter des opportunités totalement différentes ! Nous devons être au contact du terrain pour pouvoir saisir les meilleures d’entre elles, trouver les biens de prestige susceptibles d’intéresser notre clientèle et répondre dans le même temps à leurs demandes spécifiques en étant en mesure de leur faire des propositions au plus près de leurs exigences.

Nous avons fait le choix de miser sur une expertise qui se nourrit du terrain, et pour cela nous nous devions d’être physiquement présents dans plusieurs cantons, raison pour laquelle nous avons ouvert de nouvelles agences BARNES en Suisse alémanique en 2017, à Zurich, Berne, Bâle et Lucerne, après l’ouverture de Lugano, Gstaad – Pays d’Enhaut et Verbier en 2016.

Parallèlement à cette proximité, nous bénéficions d’un atout indéniable qui fait la force de BARNES à l’international. Je veux parler ici de son formidable réseau, sur lequel nous pouvons aussi nous appuyer pour proposer des biens à nos clients, selon leurs demandes, partout dans le monde. Et lorsqu’on connaît la clientèle de BARNES, qu’il n’est pas rare de voir se déplacer plusieurs fois par année aux quatre coins du globe, ce maillage international de l’immobilier de prestige est incontestablement une plus-value à leurs yeux ! Avec la garantie de la qualité assurée par cette même philosophie de proximité et de connaissance du terrain quel que soit le pays où se trouve BARNES.

Avez-vous un exemple de projet commercialisé en 2017 par BARNE?

Crans-Montana accueillera à l’automne 2020, dix-sept résidences luxueuses greffées à un concept hôtelier cinq étoiles sous l’égide de la chaîne hôtelière Six Senses. Le projet offre luxe et quiétude dans un cadre idyllique, avec un accès direct aux pistes et une vue imprenable sur tous les sommets. L’ensemble architectural comprend un hôtel cinq étoiles, ainsi qu’une partie résidentielle proposant dix-sept appartements de luxe bénéficiant de l’accès aux infrastructures et services hôteliers. Là encore, notre volonté est d’être au plus près des investisseurs, non seulement en termes d’offre anticipant et collant à leurs attentes et demandes, mais également dans le service d’accompagnement que nous leur proposons.

Quel est votre plus beau souvenir lié à l’immobilier?

Sans conteste ma première transaction ! Ce sentiment unique que vous ressentez la première fois que vous arrivez à combler les attentes de vos clients avec un bien qu’ils apprécient en tous points, et dans lequel – et ce n’est pas rien ! – ils se voient vivre.

 

Propos recueillis par Odile Habel

© Agefi - publié sur Barnes Suisse le 07/05/2018