Hétéroclite, voilà l’adjectif qui vient immédiatement à l’esprit lorsqu’on pense à Bâle. Un heureux mélange, le calme et la beauté d’une ville médiévale au charme fou et l’animation bouillonnante d’une ville culturelle, économique et financière.

Sous le charme de Bâle

Commençons par un petit exercice amusant de prononciation pour se mettre en verve. Alors, ce sera Basel en suisse-allemand et en allemand et Basilea en italien et romanche. Et Bâle, l’accent circonflexe sur le A, SVP, nous invite en français à appuyer et à arrondir le son.

Tout cela pour vous dire que la troisième ville la plus peuplée de Suisse est non seulement une ville internationale, mais en plus « le district des trois frontières », Dreiländereck, comme on dit en ville. Bâle se trouve littéralement à l’angle des 3 pays : la France, l’Allemagne et la Suisse.

Vivre à Bâle, c’est vivre dans une ville dynamique ouverte vers le monde. Un contraste fort intéressant entre l’architecture médiévale, les maisons à pans de bois (que l’on retrouve aussi chez sa voisine l’Alsace), les très beaux hôtels particuliers du 19ème siècle et la modernité du monde des affaires ainsi que l’effervescence de la ville qui est sans cesse dans l’action.

Reconnue internationalement pour être un des lieux majeurs du milieu financier et bancaire, Bâle est aussi connue mondialement pour ses foires internationales. Cette ville du bord du Rhin attire plus de centaines de milliers de visiteurs, presque toute l’année. Baselworld, le salon mondial de l’horlogerie et de la bijouterie accueille les plus grandes marques, c’est le luxe à son apogée.

On partage avec vous cette petite confidence, le budget des stands de certains exposants vaut le prix d’un très (très) bel appartement en ville. Et dire que ces écrins fabuleux seront démontés après une petite semaine d’exposition.

L’ultra médiatisé Art Basel, qui a fait des petits Basel à Miami et à Hong Kong, présente chaque année les plus belles oeuvres d’art contemporain pendant sa foire de juin. Voici quelques exemples de foires immenses qui pimentent la vie bâloise. La ville (déjà riche) se trouve envahie par une population très aisée, voire très fortunée.

Bâle se doit de proposer à cette clientèle tous les services haut de gamme possibles et imaginables. Des transports dignes des plus grandes métropoles, un aéroport international celui de Bâle-Mulhouse-Fribourg, 5 gares ferroviaires dont 3 pour les lignes internationales et les fameux tramways qui desservent admirablement toute la ville. Des hôtels luxueux qui créent des événements spectaculaires et des restaurants gastronomiques qui jouent la carte de la créativité.

Vivre à Bâle, c’est une évidence, si…

  1. Vos origines alsaciennes et normandes n’ont pas résisté au charme des maisons bâloises.
  2. Commencer une phrase en allemand, la continuer en Italien et la finir en français, vous allez maîtriser tout bientôt
  3. Culture, horlogerie et art et vous voilà comme un coucou suisse dans son nid

Petit-Bâle ou Grand-Bâle ?

Et comme par magie, ce dynamisme fait boule de neige. Une énergie positive se retrouve dans une population pleine de vitalité et d’entrain. Bâle est une ville où il fait bon vivre. La ville est traversée par le Rhin, cela lui confère un charme certain surtout au bord des rives avec ses nombreux restaurants avec de jolies terrasses fleuries. Bâle est un port important pour les échanges internationaux d’où son surnom de « la porte d’or de la Suisse » c’est aussi l’unique accès à la mer de la Suisse. Le fleuve sépare la ville en 2, le Petit-Bâle et le Grand-Bâle. C’est l’emblème de la ville et la plus grande piscine à ciel ouvert pour le bonheur des habitants, aux beaux jours évidemment.

Les quartiers de la vieille ville et des 2 rives du Rhin sont très recherchés par les futurs résidents, Saint Alban dans le Grand Bâle et Wettstein dans le Petit-Bâle ainsi que les quartiers Gellert et Bachletten près du célèbre Zoo -11 hectares en plein coeur de la ville, ce n’est pas rien-. À ne manquer sous aucun prétexte, la promenade des manchots à 11h tapantes, précision suisse oblige.

Les appartements se veulent modernes avec tout le charme des anciens immeubles rénovés dans les règles de l’art. Bâle est une ville de culture, beaucoup de musées, mais aussi une ville familiale où il est facile de tout faire à pied, à vélo ou en tram et aussi de trouver de grands appartements modernes pour les familles, proches des bonnes écoles. Les maisons sont dans des quartiers plus résidentiels avec de grands espaces verts ou à la périphérie de Bâle si on veut de plus grands terrains. Le choix est vaste et les prix de l’immobilier attractifs par rapport aux autres grandes villes suisses.

Et pour ceux qui veulent investir et faire du rendement locatif à court terme, le marché immobilier locatif de luxe est extrêmement dynamique et lucratif dans les nombreuses périodes de foires, en effet, la ville n’est pas extensible et les très nombreux visiteurs et exposants cherchent à se loger.

Des appartements sont proposés à la location avec une multitude de services. Les réservations se font d’année en année, les biens sont rares, la demande étant beaucoup plus importante que l’offre, il est fréquent de voir certains participants trouver refuge à plus de 60 km de la ville.

Bâle sera votre choix, si...

  1. Comme chaque année, vous attendez, le nez aux vents, les cigognes porte-bonheur en vol vers Strasbourg
  2. Votre dernier mot est : une maison à pans de bois sur les bords Rhin, sinon rien
  3. Vous êtes accro à l’entraînement triathlon, depuis votre balcon