Une seule question se pose pour les nouveaux futurs résidents à Genève : habiter en ville ou ne pas habiter en ville ?

Voici une petite confidence qui va vous rassurer et sûrement vous aider dans ce choix cornélien.

Les familles ayant habité dans les grandes villes du monde choisissent souvent l’option ville pour s’acclimater, sentir le pouls citadin et prendre leurs marques. Mais la ville s’apprivoise très vite, car d’abord Genève n’est pas gigantesque, et elle est ensuite accueillante et dynamique. Et rapidement, le désir de vivre dans une belle maison, à juste quelques minutes de la cité, devient de plus en plus tentant.


En effet, les villages voisins de Genève sont des petits paradis où la vie s’écoule avec douceur. Et n’allez pas imaginer que vous allez être perdu dans la banlieue de Genève. Les distances se calculent en minutes, et les enfants pourront se rendre à l’école ou en centre-ville grâce à l’excellent réseau de transports en commun qui ferait rougir plus d’une mégalopole. Alors, conseil d’amis, ne faites pas les yeux ronds quand votre consultant BARNES vous dira : « le bus E se trouve à 200 mètres », vous n’avez peut-être pas souvent pris le bus, mais sur le canton de Genève, les bus et les tramways sont réglés comme des coucous suisses, l’heure c’est l’heure, on dirait même plus, la minute c’est la minute.

Cologny

Cologny, la convoitée. Cette ravissante commune du bout du Léman est très recherchée, chaque parcelle de terrain vaut, comme on dit, son pesant d’or. Perché sur une petite colline qui domine le majestueux Léman, Cologny touche Genève et son quartier des Eaux-Vives dont le magnifique parc et sa roseraie.

Les villas de Cologny restent très peu de temps sur le marché immobilier et sont confiées à des agences de renommée internationale comme BARNES, qui touchent une clientèle mondiale HNWI - High Net Worth Individuals -. Les architectes les plus talentueux se vouent une concurrence féroce sur cette mini montagne. Il n’est pas rare que de très belles et grandes maisons luxueuses soient démolies pour laisser place à des projets pharaoniques des nouveaux propriétaires, tous avec le même souhait, profiter de cette vue sur le lac et des montagnes au loin.

Pour la petite histoire, ce tout petit bourg célèbre a fait énormément parler de lui dans le monde, le fameux Frankenstein est né sous la plume de Lord Byron et de Mary Shelley dans la villa Diodati. Mais aujourd’hui encore, Cologny assoit sa réputation par une pléthore de lieux extraordinaires : son Institut International Notre-Dame du Lac, l’une des meilleures écoles élémentaires du canton de Genève dans un cadre idyllique, le charmant théâtre du Crêve-Coeur où les grands du théâtre viennent jouer avec ferveur, et le Golf Club de Genève, route de la Capite pour disputer des parties endiablées avec fair-play et élégance.

Au centre du village, les chefs Gilles Dupont et Thomas Byrnes font parler d’eux dans l’univers de la gastronomie, on pourrait venir à l’Auberge du Lion d’Or que pour la vue, mais non, c’est pour déguster leurs cuisines exceptionnelles. Et pour un peu plus de décontraction, les familles et les amis aiment se retrouver à la Belotte, au bord de l’eau.

Vivre à Cologny, c’est un grand OUI, si…

  1. C’est dans une magnifique maison avec la vue sur le lac, une évidence sur la colline !
  2. Dire « on va en ville ! » et savoir que c’est à 2 min, cela vous fait toujours autant rire
  3. Zaî, Zaî, Zaî, Zaî,… comme Jo (Dassin), vous aimez « siffler sur la colline »

Vésenaz

Continuons notre promenade au bord du lac et arrêtons-nous à Vésenaz, entre Cologny et Collonge-Bellerive. Admirons le château qui ressemble plus à une maison fortifiée. Cette jolie commune est très prisée pour ses belles maisons familiales, pour sa situation géographique et surtout pour ses commerces, son centre médical, ses écoles et…

Une commune complètement indépendante avec des services d’une grande qualité et des professionnels de la santé et de l’esthétisme de renommée. Plus besoin d’aller en ville par obligation, (quoique Genève n’est qu’à 4,9 km, en vélo électrique c’est une promenade), mais juste par plaisir. Les grandes enseignes (et les meilleures) se trouvent au centre du village, le chic Manor, Migros et Coop. Les habitants des communes voisines -Vandoeuvres, Corsier, Collonges, Cologny - viennent à Vésenaz faire leur shopping et ils ont bien raison.

Il fait très bon vivre dans ce petit village proche de la frontière française, et cela se sait.

Comme au pied du Rockefeller Center à New York, Vésenaz offre à ses résidents une magnifique patinoire extérieure pour les fêtes de fin d’année. Les enfants sont à l’honneur et les rois du village, la Mairie veille sur ses futurs électeurs avec un parc de jeux en plein air pour les petits, des écoles dont La Passerelle, l’école de Vésenaz et celle de Collonge. Et pour la détente des grands et des petits, des promenades au bord du lac, de la voile et tous les sports nautiques qu’offrent le lac, des terrains de tennis et des cours d’équitation au grand manège de la Pallanterie.

L’ambiance familiale, la qualité de vie, l’esprit petit village avec le confort et l’autonomie d’une ville, voici ce qui attire les futurs acquéreurs de maisons. Les investissements immobiliers ont toujours été prospères dans la commune. Et depuis l’inauguration en 2014 de la tranchée couverte permettant aux frontaliers d’accéder à Genève sans traverser le village, l’immobilier a fait un boum supplémentaire et spectaculaire. Zaî Zaî Zaî Zaî comme dirait encore Jo Dassin.

Achetez une maison à Vésenaz, si …

  1. Travailler dans la finance à Genève et vivre à la campagne, c’est le nirvana
  2. De votre terrasse ou de celle du Yatch Club, vous surveillez, d’un oeil, Junior dans son optimiste
  3. La route de Thonon en vélo, c’est tellement bon, pour vos mollets de champion